je suis charlie

 

Bouleversée par les évènements d'aujourd'hui. Quand être dessinateur-trice de presse est synonyme d'être éxécutable, quand la liberté de la presse est assassinée, quand la censure devient meurtre, il faut se demander quel est le monde que nous fabriquons. Il faut continuer à protester, à réagir, à critiquer, à oser, à bousculer, à interroger, à ouvrir, à dire.


Il faut continuer à dessiner.

le-directeur-de-charlie-hebdo-2-a84d2

 Charb.

Mise à jour : j'apprends ce matin que Michel Renaud, fondateur des Rendez-vous du carnet de voyage de Clermont-Ferrand, fait également partie des victimes. Deuxième choc.