les carnets de violette

12 janvier 2015

A Michel Renaud

Aujourd'hui chez Libé, une partie émergée de l'iceberg avec des hommages de carnettistes à Michel Renaud, fondateur des Rendez-vous du carnet de voyage de Clermont-Ferrand, lâchement exécuté lors de l'attentat de Charlie Hebdo. Vous y trouverez mon récit, d'autres hommages et bien sûr des dessins.

 

M. comme Merci

 

Eh bien moi, je ne te connaissais pas.

Michel, non, je ne te connaissais pas. Ni au propre, ni au figuré. Ni dans les grandes largeurs ni même entre les lignes. Je n’ai jamais bu de vodka kazhake avec toi, ni partagé d’andouillette-frites au comptoir, ni commenté tard dans la nuit la stratégie géopolitique des anciens régimes communistes. Jamais un fou rire ni une engueulade.

Michel, tu ne me connaissais pas non plus. Tu connaissais peut-être mon travail, peut-être pas. On s’en fout. En tous cas, moi, je m’en fous. Parce que le plus important, c’est que tu es celui qui, grâce aux Rendez-vous de Clermont, m’a permis de commencer à jouer dans la cour des grands. Celui qui m’a récompensée pour mon travail. Celui qui lui a permis d’être vu, d’être lu, d’être exposé, d’être questionné, d’être publié. Celui qui a fait un magnifique cadeau à la petite nouvelle que j’étais, moi qui osais à peine tutoyer des gens dont j'admirais le travail depuis des années, parfois depuis l’enfance, des gens dont le travail m’avait donné envie de faire ce métier. Celui qui m’a donné un jour le même badge que tous ces artistes dont je doutais de faire partie. Celui qui a donné un sens à ces dizaines de carnets que je remplissais depuis des années. Celui qui m’a donné la confiance dont j’avais besoin. Celui qui m’a rendue fière de mon travail pour la première fois.

Celui aussi qui a permis de belles rencontres et qui m’a donné une place dans ce monde des voyageur-euse-s...

Michel, à travers nous tou-te-s, à travers nos démarches et regards multiples d' artistes, d' auteur-e-s, de photographes, de cinéastes, à travers notre travail, c’est également à des milliers d’autres personnes que tu as donné les clefs de portes parfois bien verrouillées. Celles de l’ouverture d’esprit, de la réflexion, de la rencontre, de l’envie, de l’humilité, de la simplicité, de la rencontre, de la critique, de la culture, de l’art, de la curiosité surtout.

Alors aujourd’hui, plus que jamais, il faut aller voir. Il faut continuer à protester, à réagir, à critiquer, à oser, à bousculer, à interroger, à ouvrir, à dire, à témoigner, à rapporter. Il faut continuer à dessiner et à écrire.

C’est grâce à toi que tout a commencé. C’est grâce à toi aussi que tout continue.

Merci...

 

 

Source: Externe

© Rémy Schaepman

Posté par tchoolfly à 11:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


08 janvier 2015

hommage à charlie

Posté par tchoolfly à 18:06 - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 janvier 2015

je suis charlie

 

Bouleversée par les évènements d'aujourd'hui. Quand être dessinateur-trice de presse est synonyme d'être éxécutable, quand la liberté de la presse est assassinée, quand la censure devient meurtre, il faut se demander quel est le monde que nous fabriquons. Il faut continuer à protester, à réagir, à critiquer, à oser, à bousculer, à interroger, à ouvrir, à dire.


Il faut continuer à dessiner.

le-directeur-de-charlie-hebdo-2-a84d2

 Charb.

Mise à jour : j'apprends ce matin que Michel Renaud, fondateur des Rendez-vous du carnet de voyage de Clermont-Ferrand, fait également partie des victimes. Deuxième choc.

Posté par tchoolfly à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 janvier 2015

Nouvelle année, nouveau projet

J'avais brièvement évoqué ici mes difficultés et mes remises en question professionnelles de l'an dernier. J'avais un vrai besoin de perspectives, d'ouverture, et une immense envie de ne plus me sentir bloquée. Il y a eu pas mal de bazar dans ma tête, de réflexions, d'idées, de recherches et puis je me suis accrochée à un fil que je sentais plus solide que les autres. Au fur et à mesure, ce que je découvrais sur ce fil m'enthousiasmait de plus en plus. Alors voici un indice de ce vers quoi je me dirige en ce moment et qui va m'occuper une bonne partie de cette année à venir...

 

LSF-visuel1

 

Très bonne année à vous tou-te-s, qu'elle soit surprenante, enthousiasmante, curieuse et joyeuse !

 

Posté par tchoolfly à 16:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

19 décembre 2014

Tall bike powa

... Mon dernier projet de créa n'a pas eu lieu sur papier, pour une fois, mais est resté dans la lignée du voyage à vélo de ce printemps. Au programme, à la place des crayons et des pinceaux, une meuleuse, un poste à souder, plein de clés de toutes sortes et de la graisse. Bref : je me suis enfin fabriqué le tall bike dont je rêvais depuis plusieurs années ! (Tall bike, ma qu'es acquo ? Hé bé, c'est un grand vélo !)

tallbike1

La base de départ, après un peu de taf pour démonter les pièces d'origine grâce à beaucoup d'huile de coude et de WD 40 !

tallbike2

" Rôdidiou de rôdidou du nondidiou di bondidiou ! "...

tallbike3

Nat, ma constructrice-soudeuse de choc, armée de sa Makita

tallbike4

On soude, on perce, on meule, on disque, on cintre...

tallbike7

Ta-daaaaaaaaaaam !

tallbike6

Fait main et avec amour :)

tallbike5

C'est part (ch) i !

Tall bike maison, mode d'emploi : 1 cadre de City 50 récup dans la rue, 1 cadre de BMX Peugeot également récup dans la rue, plein de pièces démontées sur mon stock de vélos, et autant de pièces d'occasion du Labo de la Vélorution. 10 jours de boulot entre choix des cadres, assemblage, soudure, rectifications, bricolages sur le moment, problèmes résolus, astuces de dernière minute, réunions au sommet, farfouillage dans les pièces pour trouver la bonne, et montage de la partie cycle... Les seules pièces neuves sont les 2 câbles de frein et le câble de dérailleur : viva DIY !  Maintenant, y'a plus qu'à rouler encore et toujours pour faire de la propagande cycliste depuis un vélo qui a pris de la hauteur au-dessus des pots d'échappements et des bouchons.

 Immense merci à ma très chère Nat pour l'accompagnement dans le projet, la soudure et les conseils, à Hicham pour la buena onda, à Andrea, Karim, Rémi, Dams et Olive pour leurs conseils cyclistes avisés, et à la Vélorution pour l'accueil et les locaux ( la vélorution toulousaine a d'ailleurs besoin de soutien pour pouvoir conserver son atelier actuel, signez la pétition sur leur site ! ).

Et maintenant... En selle, citoyen-ne-s !

 

Posté par tchoolfly à 12:46 - - Commentaires [12] - Permalien [#]



15 décembre 2014

Géo Ado

... A paraître l'an prochain dans Géo Ado : un condensé de mon carnet de reportage sur Auroville !

 

apercu géo ado

 

apercu géo ado3

 

apercu géo ado2

Posté par tchoolfly à 13:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 novembre 2014

L'Ebranleuse chante à St Aubin !

Toulousain-e-s, ne ratez pas l'Ebranleuse, la chorale dans laquelle je chante depuis quelques années maintenant, lors d'une de ses mémorables sessions à St Aubin...

 

flyer_marche_st_aubin_7dec2014

Pour avoir une idée de ce que nous proposons, un extrait d'un de nos concerts de l'an dernier ici !

 

 

Posté par tchoolfly à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 novembre 2014

Libé voyages et Terres d'Ailleurs

Publication ce matin chez Libé de l'article sur la procession pascale de Sessa !

Source: Externe

Source: Externe© Nicolaï Valente

Et retour sur ce week-end, avec le super chouette festival Terres d'Ailleurs où j'ai exposé mon travail (bien entourée de Stéphanie Ledoux et Aurélie Calmet, merci les copines ! ) et animé un atelier le dimanche.

terres d'aileurs2

On était sous la bonne garde de l'éléphant et du ptérodactyle :)

 

Merci beaucoup à toute l'équipe de l'association et du Museum pour ces deux jours riches en rencontres et en découvertes, ainsi qu'à celles et ceux que j'y ai rencontré-e-s pour la belle énergie communiquée !

Posté par tchoolfly à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 octobre 2014

De la vérité sur le métier d'auteur-e

Si le silence est prolongé par ici, c'est que je me pose beaucoup de questions. C'est aussi parce que je pense très sérieusement à changer de métier. Pourquoi, me direz-vous ? Parce que je l'aime, tout simplement.

Parce que j'aime mon métier mais que les conditions dans lesquelles je dois aujourd'hui l'exercer sont de plus en plus difficiles. Parce que je vis largement sous le seuil de pauvreté depuis plus de dix ans. Parce que je suis loin d'être la seule dans cette situation...

La médiatisation de la situation et de la précarisation constante des auteur-e-s est faible, mais si vous voulez en savoir plus, je vous invite à suivre ces liens :

- Tribune du Syndicat des Écrivains de Langue Française (la situation décrite est la même pour les auteur-e-s graphiques). Elle explique très bien la situation professionnelle dans laquelle nous nous trouvons et les conditions dans lesquelles nous devons travailler.

- Sous les bulles, l'autre visage du monde de la BD, un documentaire de Maiana Bidegain, écrit par Maiana Bidegain et Joël Callède. Très intéressant également, avec chiffres et interviews à l'appui ainsi qu'une bonne dose de langue de bois de la part des plus grands groupes éditoriaux.

- Un article généraliste de Gille Guias sur la précarité des artistes.

- Et toujours la salutaire mine d'infos de la rubrique "ta Gueule" de Tanxxx (je lui emprunte l'image ci-dessous) , qui décrit avec les vrais mots, sans larmoyer, la situation quotidienne de la plupart des auteur-e-s.

 

Source: Externe

 

A bientôt.

Posté par tchoolfly à 12:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

09 octobre 2014

Libé voyages en Albanie

Mieux vaut tard que jamais... La série d'articles sur le voyage albanais est reprise chez Libé !

 

> 1er épisode

> 2e épisode

 

Source: Externe

 

Source: Externe

 

Affaire à suivre...

Posté par tchoolfly à 20:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]



Fin »